N° 256, octobre 2012


­­4    Clin d’œil
 5    Editorial
 6    Courrier des lecteurs
 7    Actualité   
 8    Actualité
 9    Confidences
10    Tourisme gay
11    Banques en danger ?
12    Humour
13    Baromètre
14    Image
15    Procès Haddad-Flosse
21    Le Merle et le Tupa
22    Divers
23     Iaorana de Simone   
24    Commerce
26    Royauté des Mers du Sud
29    The Best of LoLo
30    Encore du courrier
33    Santé publique et démographie
39    Tourisme : les rêves écrasés ?
43    Nouvelle : Autant en emporte l’alizé
48    Les événements du Pacifique en septembre
49    Les événements de Tahiti en septembre
50    Balises des îles­­

 




HUMOUR


 

 

 

Apocalypse bientôt ?

En septembre, Tahiti a eu droit aux discours de nos dirigeants lors de l’ouverture de la session budgétaire à l’assemblée de la Polynésie française. Impatients, nous avons espéré entendre une décision, une idée qui guiderait Tahiti vers un avenir prometteur, ne serait-ce que de sortir de la crise locale actuelle. Mais ce ne fut que déception. La seule piste annoncée a été la même que celle préconisée par le même président cinq années plus tôt (tourisme et agriculture), et cela par le président qui est aussi le ministre du Tourisme qui n’a rien fait pour cette industrie à part nommer quelques rejetons de fidèles, nullement spécialistes, à la tête des différents services territoriaux. Par contre, la litanie de l’héritage empoisonné a encore été rabâchée, illustrée par la fable « La Cigale et la Fourmi » (une légende ma’ohi ?). Quant au président de l’assemblée, à part l’énumération de quelques sandwichs et une voiture de fonction supprimée, il a préféré accuser les médias qui ne partagent pas son optimisme de « jouer les Cassandre » car, selon lui, tout va bien. Ça ressemble étrangement à la légende de Néron jouant de la lyre alors que Rome brûlait.
Car les chiffres montrant l’ampleur du désastre continuent à être étalés. Déjà en 2009, l’état désastreux des finances de la Caisse de protection sociale (CPS) était dévoilé, que se soit pour les retraites, l’assurance maladie ou tous les régimes sociaux. Rien n’a été fait pour y remédier.
Alors qu’en 2007, il y avait 70 000 cotisants, en 2012, ils ne sont plus que 59 000, ce qui représente 10 milliards Fcfp de pertes de masse salariale. Mais entre-temps, de décembre 2008 à décembre 2011, les nouveaux chômeurs ont fait grimper de 23% le nombre de ressortissants inscrits au régime de solidarité, pour dépasser les 70 000, donc bien supérieur au nombre de cotisants.
Le régime de solidarité (RSPF, qui offre une couverture médicale gratuite aux indigents) est financé avec 15 milliards de taxes, dont la CST (Contribution de solidarité territoriale) et avec 5,7 milliards de subventions du territoire. Malgré cela, il a été déficitaire de 2,5 milliards de Fcfp en 2011. Et 2012, avec ses nouveaux chômeurs, s’annonce bien pire encore !
 Le recensement de la population qui vient de se terminer devrait dévoiler un chômage massif chez la jeunesse de Tahiti, puisque les moins de 30 ans représentent déjà  52% de ceux qui sont inscrits au RSPF. Du côté de l’assurance maladie, ce n’est pas mieux car, là aussi, l’effet ciseau (moins de recettes, plus de dépenses) joue, aggravé par le surcoût du nouvel hôpital pharaonique qui a ouvert ses portes fin 2010 et qui, fin septembre, devait 3 milliards Fcfp à ses fournisseurs.

A côté des caisses publiques vides, il y a aussi le problème de l’hypocrisie presque rituelle à Tahiti. Prenons comme exemple l’intervention du sénateur Tuheiava au Sénat le 26 septembre. Alors que tous ont compris que ce qui tire la Polynésie française vers l’apocalypse financière et sociale est l’obésité de ses administrations qui “sucent” chaque gramme de richesse produite, il y annonce la création à Tahiti d’une nouvelle « autorité administrative indépendante » pour élaborer une coopération technique avec l’Autorité de la concurrence nationale. Ceci afin de permettre « l’extension à la Polynésie française du dispositif d’assistance mutuelle administrative internationale (coopération douanière en matière économique et fiscale avec nos pays importateurs) » et ainsi intégrer « la loi relative à la régulation économique en Outre-mer que porte hardiment le ministre Victorin Lurel, mettant ainsi en musique sans plus attendre un nouvel engagement du Président de la République française en faveur des Outre-mers ». Le sénateur a « l’intime conviction que le ministre des Outre-mer a bien compris la “nasse” économique artificielle, déviante et budgétivore dans laquelle le fenua a été placé depuis l’ère CEP, à l’origine de la cherté de la vie locale ».
Quel beau verbiage dilatoire, mais même un enfant à Tahiti a compris que si le coût de la vie est si exorbitant dans nos îles, c’est à cause de notre record mondial du mille-feuille de droits et taxes qui pèse sur les importations et sert à payer la meute de fonctionnaires et politiciens. Et ce n’est pas la nouvelle taxe douanière de 5% sur les importations de produits européens que son copain le président Temaru a fait voter il y a quelques semaines qui a amélioré les choses, bien au contraire ! Je ne sais pas si les ministres et parlementaires de métropole apprécient qu’on se moque d’eux.

Bonne lecture et merci pour votre fidélité.

Alex W. du PREL
directeur de la publication


Evénements à Tahiti et ses îles

Les evenements de TAHITI en septembre 2012 

3 septembre
- Les bureaux des Affaires sociales, installés depuis 2004 dans l'immeuble Donald du front de mer, ont été évacués par précaution : les dalles de Gerflex de l'immeuble qui date de 1962 contiennent de l’amiante.
- Tournée des officiels du nouveau haut-commissaire Jean-Pierre Laflaquière.
- Prise de fonction du nouveau contre-amiral Anne Cullerre : « L'objectif est toujours de faire passer les effectifs [militaires en P.F.] à 1100 en 2016. »
- L’institut Louis-Malardé organise un atelier réunissant des chercheurs autour de la dengue et les arboviroses émergentes.

4 septembre
- Le Parquet ordonne le renvoi de Gaston Flosse et Robert Wan devant le tribunal correctionnel après huit ans de procédure de l'affaire dite Anuanuraro, du nom de l'atoll racheté en avril 2002 par le territoire à Robert Wan pour 850 millions Fcfp.

5 septembre
- Annonce que le ministre des Finances Pierre Frébault donne son portefeuille au vice-président Antony Géros, qui gère déjà le budget.
- Préavis de grève du syndicat des boulangers. Ils demandent que la baguette de
250 gr passe à 70 Fcfp, au lieu de 53 Fcfp.
- Christian Vernaudon annonce le renouvellement de la flotte d'ATR d’Air Tahiti, un investissement de 17 milliards Fcfp.
- Le Medef Polynésie française accueille Jean-Pierre Philibert, président de la Fédération des entreprises d’Outre-mer pour étudier plus en profondeur les problèmes économiques à Tahiti.

7 septembre
- Le ferry Terevau percute un baleineau. Le choc n’a provoqué aucun dégât au bateau. Malheureusement, il semble bien que le baleineau soit décédé.

10 septembre
- Démantèlement d’un réseau de trafic d'ice entre Los Angeles et Tahiti. 13 personnes sont mises en examen.
- Le tribunal administratif annule l’arrêté qui avait dissout l'Agence tahitienne de presse fin 2011.
- La délégation polynésienne qui a participé au 10e championnat asiatique de Dragon Boat, en Corée du Sud, est revenue avec un total de 14 médailles : 4 d’or, 9 d’argent et 1 de bronze.

11 septembre
- La Cour de cassation rejette le dépaysement du procès Haddad Flosse, demandé par Flosse  « pour cause de suspicion légitime », arguant de « pression de l'opinion publique » et de « médiatisation intense ».
   
12 septembre
- La société Air France annonce un plan drastique « Transform Papeete » pour améliorer le bilan de la ligne Tahiti qui est fortement déficitaire. La direction et les syndicats ont jusqu'à fin octobre pour se mettre d'accord. À défaut d'une hausse de productivité de 20%, la ligne Papeete-Paris va fermer. 125 emplois sont menacés.

13 septembre
- Selon l’IEOM, l’Institut d’émission d’Outre-mer, la situation économique de la Polynésie se dégrade. Les entreprises n’investissent plus que pour remplacer l’appareil productif existant et les ménages consomment moins.

14 septembre
- Les douanes réalisent deux importantes saisies de contrefaçons chinoises.

15 septembre
- La Living Oceans Foundation, fondation privée financée par le prince Khaled Bin Sultan, commence une série de cinq missions de recherches scientifiques sur le récif corallien de Polynésie.

16 septembre
- Clôture du salon de l’auto.
 
17 septembre
- Retour à Tahiti d’Anne Bolliet,  Inspectrice générale des finances, à Tahiti pour faire le point sur l’avancée du plan de redressement financier du territoire.
- La vice-championne olympique de taekwondo, Anne-Caroline Graffe, est de retour à Tahiti.
- Rues devenues piétonnes pour une semaine autour du marché de Papeete.
   
18 septembre
- Steeve Hamblin, l'ancien ministre du Tourisme, devenu président du conseil d'administration du GIE Tahiti Tourisme, donne sa démission.
- Les boulangers proposent de porter le prix de la baguette à 60 Fcfp la semaine et
70 Fcfp les jours fériés.

19 septembre
- Un incendie ravage un fare du quartier Smith, à l’angle de l’avenue du Prince Hinoi et du Cours de l’Union Sacrée à Papeete.

20 septembre
- Ouverture de la session budgétaire de l'assemblée de P.F.

22 septembre
- Election de “Miss Vahine-Tane” à Arue.

24 septembre
- Le procès de Flosse et Haddad dans l’affaire OPT est suspendu dès son ouverture après le dépôt de cinq "questions prioritaires de constitutionnalité" par les avocats du sénateur.

25 septembre
- Grève des boulangers.
- Procès Flosse Haddad  : le tribunal correctionnel balaye les cinq questions prioritaires de constitutionnalité « dépourvues de caractère sérieux » et dans l'après-midi les moyens de nullité déposés dans la foulée par les avocats. Le procès démarre.

26 septembre
- “Journée du tourisme” = grève du personnel (pompiers) de l’Aviation civile qui bloque 650 voyageurs dans 43 îles. Le ministère dépose un référé pour que cette grève soit déclarée illégale.
- Procès Flosse Haddad : le tribunal correctionnel s'intéresse à la motion de censure de 2004 qui avait été rendue possible par le retournement de Noa Tetuanui ainsi qu’à l'informaticien venu au domicile de Flosse effacer les données d'un ordinateur juste avant une perquisition.
- Poursuite de la grève des boulangers.

27 septembre
- Fin de la grève des agents de l'aviation civile qui bloqua 650 passagers à l'aéroport… Le tribunal suspend la grève.
- Procès Flosse Haddad : Geffry Salmon, Michel Yonker et Patrick Delanne passent la journée à la barre pour tenter d'expliquer comment les sociétés du groupe 2H ont pu continuer à bénéficier des marchés de l'OPT, sans être inquiétées par leurs dettes faramineuses auprès de l'office, ainsi que l'achat par l'OPT, en 2004, de l'immeuble Shangrila à Hubert Haddad, alors que ce dernier devait déjà 242 millions Fcfp à l'office.
- Ouverture officielle de la Foire agricole par Oscar Temaru, à Vaitupa.
 

AdP


Evénements dans le Pacifique Sud

  3 septembre
- Les Etats-Unis utilisent la base australienne d'Adelaide pour tester leurs avions espions, des RQ-4- Global Hawk américains. Ce mastodonte a une envergure plus grande que celle d'un Boeing 737. Un gros bijou qui coûte 200 millions de dollars pièce. C'est tout simplement l'avion sans pilote le plus gros et le plus cher de l'histoire de l'aviation.
- Franck Bainimarama a inauguré l'ambassade fidjienne à Abu Dhabi, la toute première représentation diplomatique de Fidji au Moyen-Orient.  270 Fidjiens vivent aux Emirats Arabes Unis, principalement en tant que pilotes, infirmières ou agents de sécurité.

4 septembre
- Colère des entrepreneurs d'Honiara qui ont été recrutés par le comité organisateur du Festival des Arts du Pacifique aux îles Salomon (du 1er au 14 juillet dernier) et n'ont toujours pas été payée par le comité organisateur. Les manifestants ont spécifié qu'ils réclamaient tout simplement leur dû.

5 septembre
- « L'ère des profits faciles est terminée » en Australie. Tels sont les mots du ministre des Ressources, Martin Ferguson. Le cours de la tonne de minerai de fer est passé de 190 dollars il y a un an et demi à 90 aujourd'hui. La tonne de minerai de fer australienne reste 100 dollars plus chère que la tonne ouest-africaine.

6 septembre
- Îles Salomon : des députés accusés de détournement de fonds. Le président du Malaita Ma'asina Forum, un ancien député qui a perdu son siège puis été emprisonné pour fraude après les élections de 2006, accuse des députés d'avoir détourné des fonds publics destinés à des projets de développement touristique. Chaque député, affirme l'ancien député, a chacun reçu 194 000 dollars US pour mettre en place ces projets de développement touristique dans leur circonscription. Toutefois, des projets ont aussi été attribués à des membres de la famille ou à l'épouse des parlementaires. Certains fonds auraient aussi été directement versés sur le compte des députés.

7 septembre
- Nouvelles zones de protection marine dans le Pacifique. Conservation International, une organisation écologiste basée aux États-Unis, a applaudi la création de trois nouvelles et immenses zones de protection marine annoncées lors du dernier sommet du Forum des îles du Pacifique. La première se situe dans la partie sud de la zone économique exclusive des îles Cook et regroupe 1,4 million de kilomètres carrés, une zone plus grande que la superficie de l'Égypte. La seconde relie une partie de la zone économique des États-Unis dans le Pacifique à une zone de protection décidée par Kiribati, ce qui fait en tout 800 000 kilomètres carrés de zone protégée. Et la troisième, c'est l'intention de la Nouvelle-Calédonie d'adopter des mesures de protection dans la Mer de Corail.

10 septembre
- Taux d'alphabétisme de 56% en Papouasie Nouvelle-Guinée. Le vice-chancelier de l'Université de Papouasie Nouvelle-Guinée, Kenneth Sumbuk, a tiré la sonnette d'alarme. La plupart des lycées du pays ont reconnu qu'environ un jeune sur deux ne sais pas vraiment lire, écrire ou calculer.

11 septembre
- Décès de John Lamani, propriétaire et directeur de publication du quotidien le Solomon Star.
- La surpêche menace les stocks de thon. 5 des 8 espèces de thon mondiales sont d'ores et déjà classées dans la catégorie des espèces menacées d'extinction ou proches de l'extinction, selon la Liste Rouge des espèces menacées de l'IUCN (l'Union internationale pour la conservation de la nature).

12 septembre
- Aux côtés des Iles Salomon et l’Australie, le Timor Leste souffre aussi de l'invasion des crocodiles. A tel point que le gouvernement est en train de mettre sur pied une unité spéciale anti-crocos. La population de crocodiles a augmenté rapidement depuis 10 ans après que le gouvernement a en effet décidé d'en faire une espèce protégée au lendemain de l'indépendance. Et les crocos, largement installés dans les zones peuplées, empêchant parfois les villageois d'aller pêcher. Il y a déjà eu plusieurs attaques et plusieurs morts chaque année.

13 septembre
- Des enfants du Pacifique accroc aux jeux d'argent. Des chercheurs sur les dépendances pathologiques au sein des familles océaniennes du Pacifique de Nouvelle-Zélande ont révélé que des enfants de 9 ans à peine misent de l'argent. Sur les 900 enfants interrogés, presque tous, 94% pour être précis, ont reconnu jouer de l'argent dans des parties de cartes ou de bingo, beaucoup utilisé pour des collectes de fonds par les églises du Pacifique.

14 septembre
- Merci de Tuvalu aux îles Fidji. Ce petit territoire néo-zélandais composé de trois atolls d'une population d'environ 1500 habitants est situé au nord du Samoa.  Aliki Faipule Kalolo, ministre entre autres des Affaires étrangères a téléphoné au Président Fidjien, Ratu Epeli Nailatikau pour remercier le gouvernement des îles Fidji de son soutien lors de la réunion du Comité spécial de l'ONU sur la décolonisation en juin dernier.

18 septembre
- Au Vanuatu, le ministre des Affaires étrangères vole au secours du propriétaire du Phocéa (ex-Club Med d’Alain Colas qui naviguait à Tahiti). Alfred Carlot estime que les médias font un portrait volontairement négatif de Pascal Anh Quan Saken. Le ministre explique que M. Saken l'a beaucoup aidé financièrement. Alfred Carlot l'a même nommé consul honoraire du Vanuatu au Vietnam. Le ministre va comparaître devant les juges en compagnie d'un de ses collègues, Marcellino Pepite. Les deux hommes sont accusés d'être montés à bord du Phocéa avant la fin des formalités de dédouanement. Quant au propriétaire, Pascal Anh Quan Saken, il comparaîtra pour trafic de faux papiers. Fin juillet, la police a trouvé dans le yacht une vingtaine d'armes à feu, des faux passeports, de l'argent et de la drogue. Le Phocéa a donc été saisi alors qu'il ralliait Panama à Tonga, via l'Italie. Le yacht a aussi été saisi en Thaïlande en début d'année, pour trafic d'armes illégal.
19 septembre
- Le Timor Leste a offert d'accueillir les réfugiés climatiques de Kiribati. C'est ce qu'a révélé Anote Tong, le Président de Kiribati, sur Radio Australie hier. Les modalités d'une telle offre restent bien entendu à définir. Mais l'urgence est là. Selon Anote Tong, 32 villages côtiers ont déjà dû être déplacés sur des terres un peu plus élevées. Alors la solution timoraise doit être « de dernier ressort ».
- Un juge néo-zélandais dénonce l'absence d'Etat de droit à Fidji. William Marshall vient de terminer son contrat de deux ans en tant que Président de la Cour d'Appel. Il peut donc désormais parler librement, et il a choisi un site Internet pou rendre compte de son expérience dans le système judiciaire fidjien. Selon lui, les juges fidjiens ne remplissent plus leur devoir, ils font ce que le Garde des Sceaux leur dit de faire.
- Kate et William sont arrivés à Tuvalu. Le prince William d’Angleterre et son épouse la Duchesse Kate ont esquissé quelques pas de danse à l'occasion du
« fatale » de bienvenue organisé en leur honneur à Funafuti, la capitale. Ils ont été portés jusqu'au parlement sur des trônes multicolores. Près de la moitié des 10 500 habitants de Tuvalu étaient là pour accueillir le couple princier. Beaucoup ont fait le voyage en pirogue depuis des atolls reculés spécialement pour l'occasion. Le Prince William a dû démontrer ses compétences au maniement de la machette. Il s'y est repris à sept reprises pour décapiter une noix de coco.

21 septembre
- Fidji dément avoir ordonné le départ du Brigitte Bardot. Le Brigitte Bardot étant le trimaran de l'organisation écologiste Sea Shepherd Society qui était amarré dans le port de Suva. Une organisation controversée spécialisée dans des actions spectaculaires.

25 septembre
- A Tonga, plus de 1500 personnes âgées de 75 ans et plus vont recevoir de pension. C'est une première historique dans le royaume. Le versement de ces 37 dollars US (3700 Fcfp) mensuels a déjà commencé dans les bureaux de la caisse des retraites à Nuku'alofa, la capitale. Des fonctionnaires voyageront dans les autres îles pour achever la distribution. Cette petite enveloppe permettra à de nombreux vieux de pouvoir s'acheter une miche de pain, un kilo de sucre, bref, des choses essentielles qu'ils doivent d'habitude réclamer à leur famille.

26 septembre
- Forte hausse de touristes indiens aux îles Fidji. Le nombre de visiteurs en provenance d'Inde a augmenté de 30% lors de la dernière saison et devrait doubler l'année prochaine. Le ministre du Tourisme a déclaré que : « Jamais autant de visiteurs d'Inde sont venus si nombreux à Fidji et il y a de la place pour tout le monde ». La beauté de l'archipel est l'un des facteurs,  mais le succès et la popularité des productions “bollywoodiennes” tournées à Fidji a sans nul doute contribué à cette hausse de touristes indiens. Fidji propose un abattement fiscal de 47% aux maisons de production.

27 septembre
- Le Japon pourrait renoncer à la chasse à la baleine dans l'Antarctique cet été. Selon le quotidien japonais « Asahi », le gouvernement s'est découragé en voyant l'état de la flotte baleinière vieillissante, qui laisse plus qu'à désirer et nécessiterait de sérieuses réparations, à commencer par le célèbre Nisshin Maru. Cela pourrait prendre des mois de travaux. Or la saison baleinière s'ouvre en novembre-décembre en Antarctique. Le Japon pourrait renoncer à la chasse pour la première fois depuis 25 ans.

avec Pierre Riant à Radio Australie




L'artiste peintre américaine Melanie Dupree, qui a posé ses valises il y a 13 ans à Huahine, a dévoilé son art à la Maison de la Culture de Papeete avec son exposition « Ora raa no te mau motu ».  Ph. Anne-Laure GUFFROY




Le prince William et son épouse Kate ont visité la Polynésie, nommément les atolls de Tuvalu. Près de la moitié des 10 500 habitants de Tuvalu, pays membre du Commonwealth dont le chef d'Etat est la reine Elizabeth, s'était rassemblée dans la capitale Funafuti pour voir le couple princier, William, deuxième dans l'ordre de succession au trône, et Kate Middleton, unis l'an dernier en l'abbaye de Westminster. (Ph. AFP)




Terrible incendie à Pirae qui a ravagé deux habitations. (Ph. TPM)




Huitième Raid Painapo dans la vallée d’Opunohu à Moorea
qui cette année a vu plus de 800 participants. Ph. DR.


 

Décédé : Marcel Isy-Schwart, dit « Zizi », à l’âge de 95 ans. Grand amoureux de Tahiti, pionnier des photos sous-marines et charmant personnage plein d’humour, Marcel viendra 27 fois dans nos îles, entre 1955 et 2006, photographier ou tourner des films qui seront montrés lors d’innombrables conférences Connaissance du Monde aux salles pleines, ou deviendront de magnifiques livres de photos. Dans les années 1960 et 1970, il présente ses reportages à la télévision dans le Magazine des Explorateurs de Pierre Sabbagh. En 1998, il est l'invité d'honneur du Festival mondial de l'image sous-marine. Quelque temps plus tard, il reçoit la médaille d'or de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM). Ainsi disparaît un véritable amoureux de la Polynésie qui pendant 50 ans a bénévolement effectué un travail de promotion touristique inégalé pour nos îles, et à qui on n’a même pas été capable de décerner une médaille de l’ordre de Tahiti Nui qu’il désirait tant. A ses fils et à ses amis, Tahiti-Pacifique présente ses plus sincères condoléances pour la disparition de cet homme qui nous était cher.