Menu
Pacifique

Surveillance maritime : Trois bateaux pirates vietnamiens arraisonnés dans la ZEE - 10/11/2016

Couleurs, caractéristiques, cargaisons : les navires arraisonnés la semaine dernière par les forces armées sont identiques aux navires vietnamiens interceptés en juin dernier, dans le même secteur....

Écologie : Au chevet de l'océan anémié - 10/11/2016

Le plancton marin produit la moitié de l’oxygène que nous inspirons. Il influence donc le climat, et c’est pourquoi il fait l’objet de toutes les attentions des scientifiques depuis que les hommes...

Les océans "valent" 548 milliards de dollars (WWF) - 28/10/2016 | --

Les océans de Mélanésie "valent" 548 milliards de dollars, mais les dirigeants de la zone doivent se mobiliser pour une gestion durable de cette ressource, estime dans un rapport le Fonds mondial...

Justice: Harold Martin et son premier adjoint soupçonnés d’achat de votes - 28/09/2016 | --

Willy Gatuhau a été entendu le premier, mercredi dernier. Puis le maire de Païta a été convoqué vendredi dernier devant le magistrat. Ils ont tous les deux été mis en examen et placés sous contrôle...

Pêche Thon rouge : échec d'une rencontre de dix nations d'Asie-Pacifique - 28/09/2016 | --

Dix nations d'Asie-Pacifique réunies au Japon se sont séparées sans parvenir à un consensus sur les mesures à prendre pour protéger le thon rouge, une issue dénoncée par les défenseurs de...

Maladies animales: Coup d’accélérateur à la surveillance des zoonoses aux Tonga - 28/09/2016 | Source : Communauté du Pacifique

Les agents chargés de la santé et des productions animales du ministère de l’Agriculture, de la Foresterie et de l’Alimentation des Tonga sont désormais mieux équipés pour contribuer à la formation...

Tour du Pacifique des royaumes éphémères - 12/09/2016 | Serge Massau

Et si la couronne en carton doré d’Athanase 1er avait quelque chose à nous dire de plus qu’une simple plaisanterie ? Le roi autoproclamé de la République monarchique Hau Pakumotu avait défrayé la...

La région se militarise et courtise la France - 12/09/2016 | Jacques Franc de Ferrière

Tout le paysage militaire et diplomatique de notre région Pacifique est en train de changer, entre la montée de la Chine et le « pivot » américain. Les anciennes alliances changent de visage, des...
1 ... « 12 13 14 15



La faute aux territoriales

Que ne ferait-on pas au nom des élections territoriales ? La vie et parfois la survie des hommes politiques dépendent de ces élections plus que de n’importe quelles autres. L’actualité récente est venue rappeler toutes les magouilles, arrangements, et autres mensonges qu’elles peuvent drainer.
Ainsi, l’affaire incriminant le groupe OPT cité à comparaître pour tromperie en raison du débit Internet dans les archipels qui ne correspondait pas à l’offre. L’audience a été renvoyée au 28 août 2018 à la demande des avocats de la défense, soit après le rendez-vous électoral. Déjà, fin 2012, au moment du lancement de cette offre commerciale pour laquelle l’OPT et Mana (aujourd’hui Vini) connaissaient les limites techniques, le rendez-vous des territoriales de 2013 était plus que sous-jacent, comme Tahiti Pacifique (10 juin 2016) le révélait au travers des propos tenus par un cadre de l’OPT : "Les considérations derrière ce choix étaient plus politiques qu’économiques."
À quelques mois de la grand-messe politique locale, le Pays se crispe sur le rendez-vous du mois d’avril. Olivier Kressmann, président du Medef, le déclarait dans nos colonnes en septembre dernier : "Nous sentons un ralentissement dû aux prochaines élections, preuve que la politique est un frein et en l’occurrence à un moment où il ne le faut surtout pas."
Une crispation pas seulement économique, en dépit des annonces et des forums de tous ordres qui se suivent, une façon de dire : on s’occupe de vous. La réforme de la PSG2 peut-elle souffrir encore plus longtemps d’annonces restructurantes ? Seul le gouvernement semble le croire, lui qui procède actuellement par petites touches pour ne pas se heurter à une levée de boucliers. Ces élections, rendez-vous entre autonomistes et indépendantistes, vont nous livrer une campagne particulièrement dure où l’on risque de vivre des tensions comme jamais auparavant. L’intervention du conseiller indépendantiste Tony Géros à l’assemblée territoriale la semaine dernière nous en donne un avant-goût. Sa question à la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, concernant les mesures à prendre au sujet des "backpackers" de métropole et d’Europe susceptibles de rester sur le territoire après avoir voyagé avec la compagnie low-cost ou smart-cost (c’est selon) French blue, a pris des relents xénophobes auxquels la ministre a répondu avec beaucoup d’à-propos. Il fallait le souligner !
À quand le prochain coup bas ?
Bonne lecture et merci de votre fidélité.

Luc Ollivier