Menu
Culture

Paul Gauguin, toujours au plus profond des cœurs polynésiens - 01/06/2018 | Dominique Schmitt

Pour commémorer le 170e anniversaire de la naissance de Paul Gauguin, une série de festivités vont rendre hommage au peintre et à l'écrivain durant le mois de juin. Une exposition collective réunira...

Mau Moko, immersion au cœur du tatouage maori - 18/05/2018 | Lucile Bambridge

"Moko porte sur le futur tout autant qu’il porte sur le passé." Ce livre, richement documenté et illustré, retrace l’histoire de l’art du tatouage maori au fil de l’histoire d’Aotearoa, "le pays au...

Heiva i Tahiti : vers une refonte du règlement général en 2019 - 01/06/2018 | Dominique Schmitt

Des rumeurs grandissantes annonçaient la suspension du concours de chants et danses traditionnels, l'année prochaine, ou sa disparition définitive au profit d'un festival des îles. En réalité, des...

Quand les Américains avaient des visées sur les îles françaises du Pacifique - 18/05/2018 | Éric Chevreuil

Fanatique d’histoire et avide d’informations sur notre île de Clipperton, j’ai récemment acquis 500 pages de documents déclassifiés, qui avaient appartenu à l’amiral américain Byrd et sont maintenant...

L’émotion du regard : Olivier Louzé expose ses portraits à la galerie Winkler jusqu'au 29 mai - 18/05/2018 | Nathalie Vanquin

Jusqu'au 29 mai se tient à la galerie Winkler l’exposition de portraits d’Olivier Louzé. Le peintre, dont la renommée n’est plus à faire ni à refaire dans le paysage polynésien, nous revient cette...

Des tableaux de sable d'ici et d'ailleurs sous les doigts en or de Martine Martre - 04/05/2018 | Dominique Schmitt

Mélanges d'influences polynésiennes et languedociennes, les œuvres de Martine Martre sont impressionnantes de réalisme. Créés de façon unique, ses tableaux de sable ont été exposés pour la première...

Nouvelle exposition à la Maison de la culture : "Triangles polynésiens" signés Tvaite - 20/04/2018 | Dominique Schmitt

L'artiste, qui vit à Raiatea, est de retour sur le devant de la scène culturelle avec une nouvelle exposition à la Maison de la culture, intitulée "Triangles polynésiens", du 24 au 28 avril. En...

L'Odyssée des radeaux Tahiti-Nui II & III : Jean Pellissier raconte sa fabuleuse aventure - 20/04/2018 | Dominique Schmitt

En 1957, Éric de Bisschop et son équipage faisaient naufrage au large du Chili après une traversée de 250 jours destinée à démontrer le parcours des grands voyages océaniques des Polynésiens. Pour...
1 2 3 4 5 » ... 12



Réforme des retraites, on passe la première

Après la marche arrière de mars dernier sous la pression de la rue, le train de réformes nécessaires à la survie de la branche retraites de la Caisse de prévoyance sociale devrait enfin se mettre en marche. L’assemblée de la Polynésie va devoir se prononcer sur la réforme qui lui sera présentée aujourd’hui, aboutissement de quelques semaines de travail de la commission législative de la santé. Alors qu’un consensus avait été trouvé, traduit par des points de convergence, malgré la présence d’anciens leaders syndicalistes (touchés par la grâce ?) au sein même de cette commission, plusieurs syndicats jugent encore opportun de lancer une grève générale pour marquer leur désaccord avec la loi du Pays – bien qu’amendée – qui devrait être adoptée.
L'allongement de 60 à 62 ans, bien que dorénavant étalé dans le temps, ne passe pas. C’est pourtant la base de la réforme du point de vue gouvernemental. Paradoxalement, les autres modifications temporelles envisagées (durée de cotisation ou âge minimal de départ), qui impacteront tout aussi grandement le moment du départ à la retraite, sont passées sous silence. Il est vrai qu’elles devraient être soumises à discussion et proposition du Comité d’orientation du suivi des retraites (COSR), que certains considèrent déjà comme un artifice puisque, au final, c’est bien le conseil des ministres qui actera toute réforme. Il y en aura bien sûr d’autres, comme l’a rappelé Virginie Bruant, présidente de la commission, qui met l’accent sur la nécessité d’enclencher la marche avant. Le temps des tergiversations est révolu.
Les syndicats grondent ? Quoi de plus normal ? Ils jouent leur partition. On regrettera (pour la grande majorité) leur manque de dialogue, pour n’avoir pas accepté que l’on aborde les retraites avant la maladie, mais aussi et surtout leur manque de propositions, si ce n’est de jouer au "vase communiquant" entre ces deux branches. Cette même politique adoptée par le CA de la CPS et qui a conduit à plomber les comptes de la retraite à hauteur de 10 milliards de Fcfp. Il serait temps d’apprendre de ses erreurs.

Bonne lecture et merci pour votre fidélité.

Luc Ollivier