Menu
Culture

La mauvaise étoile du polar antinucléaire La Vierge et le Taureau - 06/02/2020 | Daniel Margueron

De Patrick Pécherot, vous connaissez au moins le polar intitulé Tiurai, publié un an après la reprise des essais nucléaires décidés par Jacques Chirac en 1995, dans la célèbre "Série noire" de...

Rapa Nui, un message de paix - 06/02/2020 | Ariitaimai Amary

Rapa Nui ou l’Île de Pâques, un paradis perdu au milieu de l’océan Pacifique. Tel est le décor choisi par Pierre Plenet et l’équipe d’Océanie Films pour aborder un concept auquel tout le monde aspire...

"Ia pohuè ananu te èo ènana, que la langue marquisienne vive éternellement" - 24/01/2020 | Vaea Deplat

Ce début d’année a été l’occasion de la toute première réunion plénière de l’Académie marquisienne, Te pū tuhuka èo enana. Du 4 au 6 janvier 2020, neuf membres sur les treize étaient réunis à la...

Jean-Marc regnault : "Si tu crois connaître la Polynésie française, c’est qu’on te l’a mal expliquée !" - 24/01/2020 | Dominique Schmitt

L’historien que l’on ne présente plus et chroniqueur pour Tahiti Pacifique vient de publier un nouveau livre, Tahiti, tu connais ?, aux éditions ’Api Tahiti. Avec cet ouvrage d’un nouveau genre,...

Fifo 2020 : plus qu’une histoire d’îles, des histoires d’hommes - 24/01/2020 | Ariitaimai Amary

Le Festival international du film documentaire océanien (Fifo) hisse la grand-voile pour sa 17e édition et embarque ses festivaliers à la découverte de l’Océanie du 1er au 9 février prochain, à la...

"Nuit de la lecture" : venez faire du bruit à la bibliothèque universitaire ! - 10/01/2020 | Vaea Deplat

L’Université de la Polynésie française (l’UPF) frappe fort en ce début d’année : non seulement elle ouvrira les portes de la bibliothèque aux visiteurs la nuit, mais tout le monde pourra y faire du...

Avez-vous lu les romans d’Alexandre Moeava Ata ? - 10/01/2020 | Daniel Margueron

Visiblement, lors du décès en septembre dernier d’Alexandre Ata, l’homme qui avait eu l’oreille de tous les présidents de la Polynésie, depuis Pouvana’a jusqu’à Oscar Temaru – avec une prédilection...

Le Matavaa : une culture vivante, à la croisée des chemins entre codification et innovation - 10/01/2020 | Vaea Deplat

Retour sur ce douzième Matavaa, qui a eu lieu à Ua Pou du 16 au 19 décembre dernier, entre les tohua Takuua et Anauu à Hakahau, et le meàe (marae) Mauia dans la vallée de Hohoi. Chargé de participer...
1 ... « 4 5 6 7 8 9 10 » ... 27



Thibaud Millet, maître ès libertés

Thibaud Millet, maître ès libertés
Thibaud Millet est le nouvel empêcheur de tourner en rond de la sphère judiciaire, le poil à gratter des autorités, le justicier des opprimés. À la rédaction, nous l’avons surnommé "l’avocat qui met les pieds dans le plat". Grand défenseur des libertés, il n’hésite pas à sortir des sentiers battus et à rentrer dans le chou de ses adversaires, les mettant face à leurs contradictions ! Illustre inconnu il y a encore six mois, Me Millet occupe depuis la crise Covid toute sa place dans les médias. En mai dernier, il a fait tomber l’arrêté du haut-commissaire instaurant le couvre-feu et l’interdiction de rassemblement. Puis, il s’est attaqué aux restrictions d’alcool. Le 22 septembre, le magistrat a également déposé deux référés-libertés concernant, cette fois, le port du masque et les gestes barrières. C’est lui qui est également l’avocat de Karl Anihia, le président de Tahiti Herb Culture, jugé en appel pour avoir planté un plant de paka devant l’assemblée et demandé la légalisation du cannabis thérapeutique. Par ailleurs, il défend son confrère Stanley Cross dans l’affaire Radio Tefana, qui oppose Oscar Temaru au procureur de la République Hervé Leroy. Autre cheval de bataille : les conditions de détention des détenus de Nuutania, la prison la plus surpeuplée de France. Ainsi, il est sur tous les fronts dès lors qu’il est question d’atteintes à la liberté. Qui est cet avocat qui n’a pas froid aux yeux ? C’est ce que nous avons voulu savoir.
Dans notre portrait à la Une, découvrez un homme passionné du juridique et expert du droit, un bosseur déterminé qui a le goût du challenge. Féru de chasse sous-marine et d’apnée, Thibaud Millet repousse ses limites, à la cour comme à la vie. Nous avons souhaité comprendre quelles sont les réelles motivations de ses plaidoiries. À propos de l’interdiction de vente d’alcool réfrigéré, il explique, par exemple, que cela s’adresse aux grandes surfaces ; les cavistes, eux, ont une dérogation. "On l’a contestée, mais le Pays nous a répondu qu’il y avait deux types de magasins pour différents publics : une clientèle qui sait déguster des bons alcools et une autre dite tout public qui se livre à une consommation de masse. Cette discrimination sociale est choquante", considère-t-il. Susciter "un vrai débat dépassionné" sur le port du masque, et vouloir des lois cohérentes et intelligibles, sans "gesticulation politique", est en outre légitime. Le tribunal administratif vient d’ailleurs de trancher dans son sens : les juges estiment notamment que l’obligation du port du masque doit être limitée dans le temps et qu’il doit pouvoir y être dérogé pour les personnes qui présentent une contre-indication médicale au port du masque. Aussi, dans ce contexte de crise sanitaire, les nombreuses contraintes exigées par les autorités au nom de la communauté sont parfois mal vécues sur le plan individuel par certains citoyens qui ont soif de liberté. Cette liberté chérie à laquelle nous aspirons tous, au même titre que l’égalité et la fraternité, les deux autres piliers de la République française. Mais n’oublions pas que "la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres". C’est toute la complexité de ce nouveau monde dans lequel nous devons réapprendre à vivre ensemble, celui de l’après-Covid. C’est pourquoi, Tahiti Pacifique s’évertue à chaque numéro à vous apporter "une goutte de liberté dans l’océan", la devise chère à Alex W. du Prel. D’ailleurs, nous avons pris également la liberté d’imprimer désormais votre magazine sur notre nouvelle presse numérique, gage d’une très haute qualité d’impression pour un rendu exceptionnel.

Ensemble, faisons bouger les lignes !

Bonne lecture, te aroha ia rahi.

Dominique SCHMITT