Menu
Dossiers

Que fait-on de nos handicapés mentaux ? - 25/03/2017 | Suliane Favennec

Placement, suivi, prise en charge… Le handicap intellectuel ou psychique représente plus de 30% des personnes reconnues handicapées. Et, il tend à augmenter. Mises sous tutelle, placées dans des...

Des pantoufles de l’autonomie au défi de l’indépendance - 13/03/2017 | Moetai Brotherson

Mythes et légendes de l’indépendance Mā’ohi Les Samoans meurent de faim, c’est bien connu Piula, Samoa, 2011 : au sortir du cinquième repas, et après m’être senti presque svelte toute la journée, je...

Extraction du phosphate à Makatea : les feux sont au vert - 11/03/2017 | Luc Ollivier

Si rien n’est encore officiellement acté quant à l’extraction du phosphate à Makatea par la société de l’homme d’affaires australien Colin Randall, les pions se mettent doucement en place et tout...

Vodafone lance la 4G à Tahiti - 11/03/2017 | Jacques Franc de Ferrière

Vodafone est le premier à dévoiler son jeu sur le déploiement de la 4G, le réseau Internet mobile de dernière génération. L'opérateur a annoncé ce jeudi 9 mars que toute la grande agglomération de...

Lâchers massifs de moustiques modifiés sur Tahiti ? - 10/03/2017 | Sophie Berder

Face aux risques d’épidémie de dengue, chikungunya et Zika, la ville de Nouméa vient de prendre la décision de tester les lâchers massifs de moustiques modifiés infectés par une bactérie qui bloque...

Hydrographie : le Pays manque d’autonomie - 25/02/2017 | Sophie Berder

D’après le cluster maritime, une bonne cartographie des fonds marins est indispensable au développement de l’économie bleue. Et, pourtant, la Cellule hydrographique de la Polynésie française (CHPF)...

Protégeons le savoir-faire polynésien - 25/02/2017 | Luc Ollivier

La Polynésie française en manque de produits à exporter tout comme en manque de touristes n’a pas encore abattu toutes les cartes qui pourraient l’aider à relancer son économie. Il est des ressources...

La fibre cale au démarrage - 11/02/2017 | Jacques Franc de Ferrière

Les ambitions numériques du gouvernement vont conduire à de très gros investissements dans la fibre optique. Douze milliards de francs devraient ainsi être dépensés d'ici 2024 pour faire basculer la...
1 ... « 5 6 7 8 9 10 11



2018 : sous le signe des Territoriales

Amateurs d’astrologie, plutôt que de vous plonger dans la lecture de votre signe zodiacal pour tenter d'y trouver des signes rassurants pour votre avenir, soyez plutôt à l’écoute de votre environnement social et professionnel, pour tenter d’influencer votre avenir et celui de vos proches quand, après analyse, vous serez appelés à voter le 22 avril prochain lors du premier tour des élections territoriales. Plutôt que d’essayer de vous rassurer par des écrits de liseurs d'étoiles, essayez plutôt de suivre la bonne. Certes, l’échéance est encore loin, mais mieux vaut prendre son temps en politique pour comprendre les tenants et les aboutissants de chaque élection. Il s’agira de donner la gestion du pays au groupe majoritaire à l’assemblée de Polynésie qui élira notre président.
Cette échéance est en tout cas dans les esprits de tous les hommes politiques du territoire qui ont élaboré leur stratégie depuis déjà quelques mois. Chacun est dans son rôle, la majorité souligne le redressement de l’économie, ses bonnes relations avec l’État, ne manque pas d’ouvrir les robinets d’aides et subventions, comme en atteste la lecture des derniers journaux officiels, et annonce vouloir revoir sa stratégie sociale, dont les effets tardent à être ressentis par les plus démunis ; pire, la fracture sociale ne fait que s’agrandir. L’augmentation des cotisations salariales, l’augmentation de l’abonnement téléphonique et des boîtes postales annoncée pour ce début d’année aura un impact négatif sur ceux qui connaissent des fins de mois difficiles.
Un gros trimestre pour créer de l’emploi, pour sortir quelques centaines de Polynésiens de la précarité, paraît bien court pour tenter de redorer cette mauvaise partie du bilan. L’opposition est bien sûr dans son rôle en dénonçant cette précarité, cette misère. Le Tahoeraa mise sur les vieilles recettes et les annonces pleines d’espoir que sont d’offrir un emploi, une maison et de ramener le bonheur dans les familles. Le Tavini n’innove guère plus en proposant de s’appuyer sur les forces économiques de ce pays pour s’en sortir, tout en faisant table rase de certaines pratiques politiciennes.
D’autres partis et candidats auront le temps de se faire connaître, comme vient de le faire Marcel Tuihani, actuel président de l’assemblée territoriale. Il va tenter de convaincre qu’une énième nouvelle voie est possible, surfant sur le ras-le-bol politique national.
Dans exactement 100 jours, les Polynésiens seront amenés à s’exprimer bulletin à la main pour se prononcer sur leur avenir ; notre vœu pour 2018 est qu’ils soient le plus nombreux possible à le faire.
Bonne lecture et merci de votre fidélité.

Luc Ollivier