Menu

Enseignants et anciens élèves s’expriment à l’occasion d’une exposition annuelle


Vendredi 23 Avril 2021 - écrit par Vaea Deplat


Dans la droite ligne des expositions collectives dédiées à la création contemporaine au fenua “Fa’aiho, ta’u tufa’a” du Musée de Tahiti et des îles (voir dossier TPM n° 443 du 20 novembre 2020) et “Les peuples de l’eau” conjointement à l’Université et à la galerie Winkler (voir dossier TPM n° 451 du 26 mars 2021), place à 23 artistes polynésiens et 60 œuvres dans le cadre de l’exposition des enseignants et anciens élèves du Centre des métiers d’art (CMA). Ce rendez-vous annuel visible au centre de formation artistique jusqu’au 30 avril dévoile des propositions contemporaines réinterprétant des savoirs traditionnels, mais offre également une place non négligeable aux arts numériques, pour peu que l’on se penche notamment sur le travail de Mira Tchen.



Crédit photo : DR
Crédit photo : DR
“C’est une grande joie de pouvoir accueillir le public, de pouvoir honorer ce rendez-vous annuel où les élèves diplômés reviennent parler « art » avec leurs anciens enseignants et exposer au centre. Pour voir leur évolution, pour voir leurs œuvres, et pour garder des liens forts entre la structure et ceux qui aujourd’hui sont les acteurs de l’art en Polynésie”, exprime d’emblée Tokai Devatine, enseignant en histoire et civilisation polynésiennes. Une joie et un certain soulagement également pour le public de vivre, grâce au CMA et à son vivier d’artistes pluridisciplinaires, cette reprise culturelle longuement attendue et espérée...

Pour lire l'intégralité de ce Dossier, commandez Tahiti Pacifique n° 453 en cliquant ICI


Dans la même rubrique
< >

Vendredi 23 Avril 2021 - 09:46 L'Éco-évasion : la Martinique


Nouveau commentaire :

Dossiers | L'Actu | Culture | Edito | Abonnement | Numéros | Archives | Pacifique | Grandes plumes | La chronique d'Alex Du Prel





Tahiti Pacifique : 30 ans… et toutes nos dents !

“Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.”

Alex W. du Prel avait fait sienne cette citation percutante de René Char (1907-1988), poète et résistant français. Fondé le 9 mai 1991, Tahiti Pacifique Magazine fête aujourd’hui ses 30 ans ! Qui aurait cru que la revue “poil à gratter” créée par Alex survivrait pendant trois décennies ? Sûrement pas les politiques de l’époque, notamment Gaston Flosse et les Orange, qui ont alimenté régulièrement les colonnes de TPM… N’en déplaise à nos détracteurs, malgré une vingtaine de procès émanant de la Présidence ou de son entourage (lire notre interview exclusive d’Alex du Prel, page 35), Tahiti Pacifique est toujours debout, avec toutes ses dents. Et du mordant, votre magazine n’en manque pas ! Bimensuel d’information et de culture, ayant pour devise “Une goutte de liberté dans l’océan”, Tahiti Pacifique est l’unique magazine d’investigation en Polynésie. Nous proposons aux lecteurs une actualité décryptée et des dossiers de fond. Enquêtes et reportages, brèves et confidences, humour, caricatures de presse, chroniques, tribunes, articles économiques, littéraires, culturels… il y en a pour tous les goûts. Notre force : la pluralité des opinions et des plumes. Notre ambition : “Ensemble, faisons bouger les lignes !

Dominique SCHMITT