Menu

L’Aire marine gérée Te Tainui Atea, un concept polynésien à la hauteur des enjeux ?


Vendredi 9 Avril 2021 - écrit par P.S.


En 2018, l’Aire marinée gérée (AMG) Te Tainui Atea est créée par le gouvernement polynésien. Son objectif est la gestion durable de notre territoire maritime. Si le défi est ambitieux, les mesures mises en place seront-elles à la hauteur ?



Crédit photo : Greg. Boissy
Crédit photo : Greg. Boissy
Le territoire maritime de la Polynésie française, vaste de 4,9 millions de km2, comporte des enjeux considérables pour notre pays : enjeu de développement économique, enjeu de protection de la biodiversité mondiale, enjeu de subsistance pour nos peuples, enjeu identitaire également.

Au fil des années, différentes voix se sont élevées quant à la manière de gérer notre océan : on a assisté au renouveau du concept traditionnel de gestion qu’est le rāhui1, on a vu les Marquisiens lutter contre un grand projet de pêche industrielle dans leur archipel, on s’est réjoui (à tort ?) que le thon intègre la liste des Produits de première nécessité (PPN), on s’est inquiété que des navires étrangers pratiquent une pêche illégale dans nos eaux, et on a entendu, de près ou de loin, les Marquises et les Australes réclamer la création de réserves marines autour de leurs îles...

Pour lire l'intégralité de ce Dossier, commandez Tahiti Pacifique n° 452 en cliquant ICI


Dans la même rubrique
< >

Dossiers | L'Actu | Culture | Edito | Abonnement | Numéros | Archives | Pacifique | Grandes plumes | La chronique d'Alex Du Prel





Tahiti Pacifique : 30 ans… et toutes nos dents !

“Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.”

Alex W. du Prel avait fait sienne cette citation percutante de René Char (1907-1988), poète et résistant français. Fondé le 9 mai 1991, Tahiti Pacifique Magazine fête aujourd’hui ses 30 ans ! Qui aurait cru que la revue “poil à gratter” créée par Alex survivrait pendant trois décennies ? Sûrement pas les politiques de l’époque, notamment Gaston Flosse et les Orange, qui ont alimenté régulièrement les colonnes de TPM… N’en déplaise à nos détracteurs, malgré une vingtaine de procès émanant de la Présidence ou de son entourage (lire notre interview exclusive d’Alex du Prel, page 35), Tahiti Pacifique est toujours debout, avec toutes ses dents. Et du mordant, votre magazine n’en manque pas ! Bimensuel d’information et de culture, ayant pour devise “Une goutte de liberté dans l’océan”, Tahiti Pacifique est l’unique magazine d’investigation en Polynésie. Nous proposons aux lecteurs une actualité décryptée et des dossiers de fond. Enquêtes et reportages, brèves et confidences, humour, caricatures de presse, chroniques, tribunes, articles économiques, littéraires, culturels… il y en a pour tous les goûts. Notre force : la pluralité des opinions et des plumes. Notre ambition : “Ensemble, faisons bouger les lignes !

Dominique SCHMITT