Menu
Pacifique

Politique : Pierre Frogier passe le relais à Thierry Santa - 14/12/2018 | Les Nouvelles Calédoniennes

Le Rassemblement considère que l’accord de Nouméa a pris fin en atteignant ses 20 ans. Il ne veut pas d’autres référendums et Pierre Frogier cède la présidence à Thierry Santa. C’est l’information...

Nouvelle-Calédonie : infesté de punaises, un cargo placé en "quarantaine" - 14/12/2018 | Les Nouvelles Calédoniennes

Il devait accoster dimanche. Le roulier Carmen, battant pavillon suédois, n’est jamais arrivé à Nouméa et a été contraint de rester éloigné des côtes calédoniennes. La raison ? Le navire de 230...

Super Rugby : la candidature des Îles du Pacifique rejetée pour raisons économiques - 14/12/2018 | Agence France-Presse

Le Super Rugby, ce championnat de l’hémisphère Sud qui cherche à se rénover, se passera d’une équipe des Îles du Pacifique (Fidji, Tonga, Samoa) jugée économiquement non viable, a annoncé la...

Cybersécurité : l’Australie adopte une loi qui inquiète les géants de la technologie - 14/12/2018 | Agence France-Presse

L’Australie a adopté une législation controversée sur la cybersécurité, exigeant des géants technologiques, comme Facebook ou WhatsApp, qu’ils aident les services de sécurité à décrypter les...

Consommation en Nouvelle-Calédonie : l’UFC "Que Choisir" voit une baisse des prix - 30/11/2018 | Les Nouvelles Calédoniennes

Sur un peu plus d’un an, d’après les relevés de l’association UFC Que Choisir NC, le coût du panier alimentaire, sans boissons alcoolisées ou sucrées, a baissé de plus de 4 %. Débat, il y a, sur...

Affaire Spallian en Nouvelle-Calédonie : plusieurs membres du "Rassemblement" inquiétés - 30/11/2018 | Les Nouvelles Calédoniennes

Au cœur de ce dossier pour lequel Pierre Frogier a été mis en examen, la société Spallian. Celle-ci n’aurait pas fourni les prestations payées par la province Sud. La justice enquête. Les faits...

Nouvelle-Zélande : Polémique après l’interdiction de policiers à une "gay pride" - 30/11/2018 | Agence France-Presse

Les organisateurs de la plus grande "gay pride" de Nouvelle-Zélande ont été cloués au pilori pour avoir décidé d’interdire la participation de policiers en uniforme, provoquant la fuite de sponsors...

Terrorisme : L'australie dévoile un projet radical de déchéance de nationalité - 30/11/2018 | Agence France-Presse

Le gouvernement australien a dévoilé son projet radical de déchoir de leur nationalité australienne les personnes condamnées pour terrorisme, même si elles sont nées dans l’immense île-continent. À...
1 2 3 4 5 » ... 34



Du lard ou du cochon ?

Du lard ou du cochon ? Que nous réserve l’année 2019 dont le Nouvel An vient d’être fêté par la communauté chinoise ? Le Cochon de Terre ne promet pas de grands bouleversements, les rendez-vous politiques devant les urnes n’étant pas au calendrier. Pour autant, de politique – ou plutôt de relation avec l’État – il en sera quand même question : dès la semaine prochaine, avec l’étude par le Sénat du projet de loi organique modifiant le statut du Pays et de la prise en compte des amendements et articles proposés par l’assemblée de la Polynésie française, on verra si le baromètre qu’on nous annonce au beau fixe le restera… La confiance est de mise pour le président Fritch, parti défendre ses amendements auprès des différents groupes parlementaires.
D'ailleurs, la commission des lois vient de donner son feu vert à l'actualisation de notre statut.
La même confiance qui animait les porteurs du dossier d’inscription du ‘ori tahiti au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, qui n’a pourtant pas été retenu par le président Macron, au profit de la yole martiniquaise. Sa visite en fin d’année sera l’occasion de lui montrer que cette candidature doit être à nouveau soutenue.

Les rendez-vous seront donc essentiellement économiques et le premier – très attendu – avec le Conseil d’État sur la réforme des retraites, s’est déroulé en début de semaine. Il a validé sa quasi-intégralité. C’est une victoire pour le gouvernement Fritch, mais aussi pour les Polynésiens, dont le système des retraites est sauvé pour encore quelques années. Le tour de force sera maintenant de modifier le code du travail est d’apporter la souplesse réclamée, comme en métropole, par les chefs d’entreprise. Malgré les réunions de travail avec les syndicats, le dossier s’annonce difficile. Souhaitons qu’il ne connaisse pas les mêmes dérives extrémistes de mars 2018, quand il fallait réformer les retraites.

Mais 2019 doit être aussi l’année du début des deux grands chantiers. Avant la mi-mars, le protocole signé avec le groupement Kaitiaki Tagaloa, pour la réalisation du Village tahitien, sera obsolète. Les doutes quant à la mise en œuvre en l’état de ce projet ne font que s’amplifier. Ce serait un coup dur pour ce gouvernement et l’économie locale si tout devait tomber à l’eau. Le Tahoera’a, qui n’est pas avide de critiques, en ferait ses choux gras… Et que dire du projet d’aquaculture à Hao où, pour le moment et depuis de longs mois déjà, les investisseurs sont plus dans le déclaratif que dans l’action ?
Le grand virage économique de 2019 sera-t-il donc du lard ou du cochon ?

Bonne lecture et merci pour votre fidélité.

Luc Ollivier