Menu
Pacifique

Fidji aux États-Unis : "sauvez-nous", comme pendant la Guerre - 25/11/2016

Le représentant des îles Fidji a exhorté les États-Unis, vendredi dernier à la COP22 de Marrakech, à aider à sauver la planète des dérèglements climatiques, de la même manière que le pays était...

Deux touristes français ont-ils été tués par une méduse Irukandji ? - 25/11/2016

Au lendemain vendredi dernier du décès des deux septuagénaires lors d'une excursion de snorkelling, un cardiologue estime qu'ils pourraient avoir été piqués par une méduse irukandji, un des animaux...

Surveillance maritime : Trois bateaux pirates vietnamiens arraisonnés dans la ZEE - 10/11/2016

Couleurs, caractéristiques, cargaisons : les navires arraisonnés la semaine dernière par les forces armées sont identiques aux navires vietnamiens interceptés en juin dernier, dans le même secteur....

Écologie : Au chevet de l'océan anémié - 10/11/2016

Le plancton marin produit la moitié de l’oxygène que nous inspirons. Il influence donc le climat, et c’est pourquoi il fait l’objet de toutes les attentions des scientifiques depuis que les hommes...

Les océans "valent" 548 milliards de dollars (WWF) - 28/10/2016 | --

Les océans de Mélanésie "valent" 548 milliards de dollars, mais les dirigeants de la zone doivent se mobiliser pour une gestion durable de cette ressource, estime dans un rapport le Fonds mondial...

Justice: Harold Martin et son premier adjoint soupçonnés d’achat de votes - 28/09/2016 | --

Willy Gatuhau a été entendu le premier, mercredi dernier. Puis le maire de Païta a été convoqué vendredi dernier devant le magistrat. Ils ont tous les deux été mis en examen et placés sous contrôle...

Pêche Thon rouge : échec d'une rencontre de dix nations d'Asie-Pacifique - 28/09/2016 | --

Dix nations d'Asie-Pacifique réunies au Japon se sont séparées sans parvenir à un consensus sur les mesures à prendre pour protéger le thon rouge, une issue dénoncée par les défenseurs de...

Maladies animales: Coup d’accélérateur à la surveillance des zoonoses aux Tonga - 28/09/2016 | Source : Communauté du Pacifique

Les agents chargés de la santé et des productions animales du ministère de l’Agriculture, de la Foresterie et de l’Alimentation des Tonga sont désormais mieux équipés pour contribuer à la formation...
1 ... « 32 33 34 35 36



"Tahiti paradis"

Des premiers explorateurs à aujourd’hui, le mythe du "Tahiti paradis" n’a pas beaucoup vieilli, il a plutôt changé de sens. De la beauté des îles, des lagons, des populations qui ont fait la réputation mondiale de la destination depuis plus de deux siècles – et qui en sont encore le principal moteur économique interne –, on est passé à un Eldorado d’une toute autre nature : celui des margoulins de tout poil et de tout horizon. Petit "pays", qui fait figure de riche dans un bassin géographique qui n’a pas encore livré toutes ses richesses, la Polynésie française a souvent été la cible d’hommes et de projets plus que douteux. À croire qu’elle n’a déjà pas assez affaire avec ceux qui y vivent…

Les vendeurs de couvertures chauffantes ont fait place à d’autres vendeurs, bien plus avisés et plus ambitieux. Je me souviens de ce projet d’une course internationale de voiliers – qui n’attirerait que des grands noms (!) – qui a fait flop, à la fin des années 1980. Mais ceci n’est rien en comparaison de ceux qui sont à deux doigts de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. À l’instar des promoteurs des "Îles flottantes", qui ont bien failli réussir leur coup (coût ?). Le gouvernement avait mordu à l’hameçon, avant de le recracher sous la pression populaire. À notre connaissance, et depuis ce désistement, les "Îles flottantes" n’ont toujours pas trouvé un lieu d’amarrage… Surprenant, pour un projet si novateur, non… ? Il faut croire qu’ailleurs dans le monde, on est un peu plus regardant.

Entre ce projet de milliardaires américains, et celui du financement du "Village tahitien" (version Flosse) par un milliardaire arabe, repoussé par le vote de la population, il faut déduire que c’est elle qui détient le bon sens. C’est peut-être pour cette raison qu’elle se montre sceptique quant aux projets plus ou moins avancés que sont le projet aquacole de Hao, dont les rendez-vous avec les investisseurs chinois ne cessent d’être repoussés, ou celui du "Village tahitien" version Fritch, dont la date des 200 jours pour la signature du protocole vient d’être dépassée. Les investisseurs néo-zélandais et samoans ne seraient-ils plus les hommes de la situation ? On n’ose croire que le maintien de Samoa sur la liste noire de l’Union européenne des paradis fiscaux y soit pour quelque chose... Il semble que les garanties financières ne soient pas au rendez-vous. On aurait certainement dû et pu se montrer plus regardant sur cet aspect lors de la candidature.

Mais à Tahiti, au paradis, on a tendance à faire un peu trop confiance et, parfois même, à n’importe qui. Vous ne me croyez pas ? Je vous invite à lire le sujet édifiant (voir page 6) sur une société condamnée en 2017 et pour laquelle le Pays offre son soutien !

Bonne lecture et merci pour votre fidélité.

Luc Ollivier

Luc Ollivier