Menu

Nomination : J.-C. Bouissou, voix du gouvernement à Air Tahiti

Nomination : J.-C. Bouissou, voix du gouvernement à Air Tahiti
Au Journal officiel du 27 juillet, et dans l’arrêté 1240 CM du 19 juillet, M. Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement et de l'aménagement du territoire, en charge des transports interinsulaires, a été désigné en qualité de représentant de la Polynésie française au sein de la société anonyme Air Tahiti. Il remplace à ce poste Luc Faatau. Ce sera une première pour lui qui a déjà fait partie du conseil d’administration d’Air Tahiti Nui.
(LO)

Culture : Zabou Breitman bientôt au Grand théâtre

Crédit photo : DR
Après avoir été la maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières, un rôle qui lui sied à merveille, Zabou Breitman montera sur les planches devant le public polynésien. À l'initiative de sa venue, la Compagnie du Caméléon a déjà hâte de recevoir la talentueuse artiste : "Un vent de folie douce soufflera sur le Grand théâtre de la Maison de la culture les 1er et 7 septembre prochains, avec la pièce Logiquimperturbabledufou, qu'elle a écrite et mise en scène." S’inspirant librement d’œuvres de Tchekhov, de Shakespeare et de l’humoriste Zouc, Zabou Breitman explore les franges de ce qu’on appelle la folie. L'actrice, réalisatrice et metteuse en scène française a obtenu de nombreuses récompenses, notamment pour la pièce L'Hiver sous la table, avec Isabelle Carré et Dominique Pinon, qui a récolté le record absolu de trophées lors de la Nuit des Molières 2004 : six statuettes, dont celles des Meilleurs comédien et comédienne, du Meilleur spectacle de théâtre privé et du Meilleur metteur en scène.
(DS)

Documentaire : Tahiti Pacifique remis à l’honneur

Documentaire : Tahiti Pacifique remis à l’honneur
Arnaud Hudelot nous a fait savoir que son film "Tahiti Pacifique Magazine, une goutte de liberté dans l’océan", qui lui avait valu le prix spécial du jury en 2012, sera à nouveau projeté le 24 août lors du festival du film insulaire sur l’île de Groix. Un autre film consacré à la Polynésie, Ma’ohi nui, au cœur de l’océan mon pays sera projeté la veille.
(LO)

Théâtre : Le Prix Tournesol attribué aux Champignons de Paris

Crédit photo : DR
Bonne nouvelle pour le fenua, et en particulier pour la Compagnie du Caméléon, dont la création originale – coproduite avec la Compagnie Théorème de Planck de François Bourcier – vient d'être primée au Festival Off d'Avignon 2018. Les Champignons de Paris ont en effet reçu le Prix Tournesol 2018, récompensant une œuvre traitant, promouvant ou questionnant des thématiques essentielles quant à l'avenir de l'Homme sur notre planète, tant dans sa relation à son environnement qu'à l'encontre de ses semblables. Écrite par Émilie Génaédig et brillamment interprétée par les comédiens Guillaume Gay, Tuarii Tracqui et Tepa Teuru, cette pièce de théâtre retrace les expérimentations nucléaires qui ont secoué la Polynésie pendant trente ans. "Loin de mettre face à face deux peuples et deux cultures, ce spectacle tente avant tout de dire enfin les choses, sans tabou et sans haine afin que tous, ensemble, puissions construire un avenir pour la Polynésie, loin de toutes les rancœurs et de tous les non-dits", rapporte avec justesse Le Bruit du Off, le quotidien en ligne de critique théâtrale du Festival Off. De son côté, la Compagnie du Caméléon s'est félicitée de cette "belle récompense, qui est un pas de plus vers une reconnaissance pleine et entière des conséquences des essais nucléaires menés par l'État en Polynésie française".
(DS)

Précision

Précision
Suite à la brève parue dans notre précédente édition (lire TPM n° 386 du 27 juillet), les responsables de la page "Infos Cyclones" tiennent à préciser que leur expert météo a décidé de quitter l'équipe pour des raisons personnelles.
(DS)

POLITIQUE : du changement dans l’équipe de Maina Sage

Crédit photo : Tahiti Infos
Chaque député bénéficie de l’aide d’au moins un assistant parlementaire, qui désormais ne doit plus faire partie de sa famille, durant son mandat. Le nombre de ses assistants, entre un et cinq, est défini par l’élu en fonction de son implication dans son mandat mais aussi contraint par une enveloppe budgétaire. L’équipe de Maina Sage connaît quelques changements, puisque notre députée enregistre le départ de Sarah Teriitaumihau, basée à Paris et employée depuis le précédent mandat. Trois nouveaux assistants rejoignent l'équipe sur Paris : Arthur Letrourneulx, Arnaud Busseuil et Violette Jaillot.

(LO)

ÉNERGIE : les nouveaux membres de la SEML TEP

ÉNERGIE : les nouveaux membres de la SEML TEP
Le conseil des ministres, dans sa séance du 11 juillet, a désigné Tea Frogier comme représentante de la Polynésie française au sein de la Société d'économie mixte locale Transport d'énergie électrique en Polynésie (SEML TEP) pour siéger dans les assemblées générales. Les représentants de la Polynésie française pour siéger au conseil d'administration sont :
- M. Teva Rohfritsch
- Mme Priscille Tea Frogier
- M. Heremoana Maamaatuaiahutapu
- M. René Temeharo
- M. Antonio Perez
- M. Henri Flohr
- M. Dauphin Domingo
- M. Yvonnick Raffin
La présence de ce dernier, actuel directeur de la CPS, qui a déjà siégé au CA mais aux côtés d’EDT en tant que directeur de la stratégie, devrait amener du poids dans les discussions, alors même que les relations entre certains représentants et la société EDT-Engie ne sont pas au beau fixe.
(LO)

RÉSEAUX SOCIAUX : la page Infos Cyclones contrainte de limiter ses publications

RÉSEAUX SOCIAUX : la page Infos Cyclones contrainte de limiter ses publications
Le 15 juillet dernier, les internautes pouvaient lire sur la page Infos Cyclones : "Ia orana les amis, pour des raisons d'ordre déontologique, nous allons malheureusement devoir limiter nos publications lors de la prochaine saison cyclonique en Polynésie française. Nous nous excusons sincèrement pour les désagréments occasionnés. Restez vigilants." Cette communauté du réseau Facebook ayant attiré plus de 23 000 membres depuis 2015, grâce à la diffusion d'informations météorologiques qui se sont avérées souvent justes, nous avons voulu en savoir plus sur ce qui a réellement poussé les responsables de la page à jeter l'éponge. Il s'avère que nos doutes ont bien été confirmés, puisque "des pressions auraient été exercées" à l'encontre de l'un d'entre eux, dont le métier n'est autre que… prévisionniste météo !
Ce passionné passait son temps libre à faire des recherches sur la Toile, puis les compilait, avant de partager son analyse personnelle. Une activité parallèle qui n'a pas été du goût de sa direction lorsqu'elle a découvert qu'il s'agissait de l'un de ses employés. Pourtant, un reportage réalisé par Polynésie la 1ère en mars 2016 prétendait dévoiler "qui se cache derrière Infos Cyclones". L'expert météo explique : "C'était en fait une couverture pour protéger mon identité. Je ne suis pas l'homme qui a été filmé par la chaîne télévisée, c'est notre administrateur. Cette situation me chagrine, j'aurais voulu continuer à offrir mes connaissances avec les internautes, mais je n'ai pas eu d'autre choix, c'est alimentaire. Mais la page n'est pas fermée, elle continuera d'être animée, et j'espère qu'un jour elle retrouvera sa mission originelle."

(DS)

CULTURE : le 'ori tahiti dans la course à la labellisation

CULTURE : le 'ori tahiti dans la course à la labellisation
Après le classement des espaces de Taputapuātea à l'Unesco, le 9 juillet dernier, le pas suivant pourrait être la labellisation du 'ori tahiti au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a en effet rencontré, la semaine dernière, Isabelle Chave, adjointe au chef du département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique de la Direction générale des Patrimoines, du ministère de la Culture du gouvernement central. Le dossier de candidature sera présenté, complet, courant novembre 2018, à Paris.
(DS)

SCIENCE : "Under The Pole III", un an d'immersions en Polynésie au programme !

SCIENCE : "Under The Pole III", un an d'immersions en Polynésie au programme !
Début juin, le WHY assurant l'expédition "Under The Pole III - Twilight zone 2017/2020", menée par Ghislain et Emmanuelle Périé Bardout, a jeté l'ancre en Polynésie. Après avoir finalisé la conception de leur nouvelle innovation, la "Capsule" (un habitat sous-marin de vie à saturation), et réalisé, durant trois semaines, plusieurs entraînements au recycleur à circuit fermé, les membres de l'équipe vont effectuer, début août, deux semaines de workshops scientifiques, en préambule des programmes menés conjointement avec le Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (CRIOBE) basé à Moorea. Deux programmes respectivement dédiés à l'étude des coraux profonds et des superprédateurs (requin bouledogue et grand requin marteau). "Le workshop formera les équipes à l'utilisation du matériel de collecte, l'identification primaire des coraux, la lecture de paysage des récifs coralliens et l'ajustement des protocoles science/plongée. Enfin, des tests viseront à vérifier l'ensemble du matériel embarqué et valider la faisabilité des protocoles", précise le chargé de communication de l'expédition. Mi-août, l'équipe commencera alors près d'un an d'immersions et de recherches scientifiques avec, en premier lieu, des plongées à Moorea.
(DS)

1 2 3 4 5 » ... 24



Sainte Défisc’, priez pour nous

La brève, mais intensive, visite du ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, du vendredi 27 au lundi 30 juillet, a une nouvelle fois mis en évidence la grande dépendance économique de la Polynésie française vis-à-vis de l’État français. Durant quatre jours, le gouvernement Fritch, comme d’autres avant lui, a tenu à montrer à chacune des visites programmées combien la défiscalisation nationale était plus que nécessaire pour que ce pays continue à se développer. "Vous avez compris que notre insistance vis-à-vis de la défiscalisation n’est pas un luxe", a d’ailleurs rappelé Édouard Fritch dans son discours de clôture. Entre celle généreusement accordée pour le câble Natitua – qui n’aurait pas dû en bénéficier –, celle évoquée à demi-mot pour la filière pêche – un secteur prometteur pour le développement –, et le système de défiscalisation nationale en général pour laquelle aucune réponse ne sera donnée avant la fin de l’année, le ministre a fait souffler le chaud et le froid. Il a rappelé qu’à Bercy, on n’aimait pas trop la défiscalisation. "On n’aime pas trop ça car il s’agit de défalquer un impôt d’un impôt." Ou encore : "Lorsque l’on met de l’argent soit par des subventions, soit de la défiscalisation, soit par des baisses d’impôt, c’est le contribuable métropolitain qui contribue à cet argent public. Il faut faire attention." De quoi tempérer l’enthousiasme des plus optimistes sur le bilan de cette visite. Ils pourront toujours se raccrocher à ce qui ressemble à un certain maintien du suspense. La visite du président Emmanuel Macron, prévue pour début 2019, pourrait être celle des bonnes nouvelles. Après le passage de son prédécesseur, François Hollande en 2016, qui avait permis d’avancer sur ce qui est devenu l’Accord de l’Élysée et la très attendue reconnaissance du fait nucléaire, le président Macron pourrait débarquer les bras chargés de cadeaux fiscaux et, si l’on se prend à rêver, l'un qui aurait la forme d'excuses et de dédommagement du fait nucléaire et de ses conséquences. L’avenir nous dira si la France peut être aussi juste et grande que généreuse.
Ce numéro de Tahiti Pacifique est le 100e depuis qu’Alex du Prel, son fondateur, a officiellement passé la main au groupe Fenuacom en août 2015 ; nous tenions à le rappeler et ainsi lui rendre hommage.
Bonne lecture et merci de votre fidélité.

Luc Ollivier