Menu

Le meurtre de “l’homme à la tronçonneuse” reconstitué


Vendredi 23 Avril 2021 - écrit par Les Nouvelles Calédoniennes




La victime avait déambulé dans rues Ernest-Oliveau et du Rhin, tronçonneuse à la main, avant d’être mortellement frappée. (Crédit photo : LNC)
La victime avait déambulé dans rues Ernest-Oliveau et du Rhin, tronçonneuse à la main, avant d’être mortellement frappée. (Crédit photo : LNC)
Moins d’un an après, la juge d’instruction a procédé à la reconstitution du meurtre d’un quinquagénaire aux Portes-d’Argent, à Nouméa, lundi. Le 23 mai 2020, cet homme de 54 ans avait déambulé dans les rues Ernest-Oliveau et du Rhin, tronçonneuse à la main, avant de poursuivre des jeunes qui fêtaient un anniversaire et faisaient du bruit. Le quinquagénaire avait ensuite dégradé du mobilier urbain avec la tronçonneuse avant de foncer sur un jeune qui s’était réfugié dans le hall d’un immeuble. Lorsqu’il était ressorti du bâtiment, celui-ci avait été visé par des pierres dont au moins une l’avait atteint à la tête. La victime avait ensuite été frappée au sol. Dans cette affaire, quatre jeunes ont été arrêtés et mis en examen. Deux d’entre eux sont toujours incarcérés en détention provisoire.
La magistrate, accompagnée de son greffier, d’un membre du parquet et des avocats, Mes Brunard, Deswarte, Klein, Marty, a remis en scène ce meurtre sous la protection d’un grand nombre de policiers.
La reconstitution est une étape importante au cours de l’information judiciaire.

Source : Les Nouvelles calédoniennes

Dossiers | L'Actu | Culture | Edito | Abonnement | Numéros | Archives | Pacifique | Grandes plumes | La chronique d'Alex Du Prel





Tahiti Pacifique : 30 ans… et toutes nos dents !

“Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience.”

Alex W. du Prel avait fait sienne cette citation percutante de René Char (1907-1988), poète et résistant français. Fondé le 9 mai 1991, Tahiti Pacifique Magazine fête aujourd’hui ses 30 ans ! Qui aurait cru que la revue “poil à gratter” créée par Alex survivrait pendant trois décennies ? Sûrement pas les politiques de l’époque, notamment Gaston Flosse et les Orange, qui ont alimenté régulièrement les colonnes de TPM… N’en déplaise à nos détracteurs, malgré une vingtaine de procès émanant de la Présidence ou de son entourage (lire notre interview exclusive d’Alex du Prel, page 35), Tahiti Pacifique est toujours debout, avec toutes ses dents. Et du mordant, votre magazine n’en manque pas ! Bimensuel d’information et de culture, ayant pour devise “Une goutte de liberté dans l’océan”, Tahiti Pacifique est l’unique magazine d’investigation en Polynésie. Nous proposons aux lecteurs une actualité décryptée et des dossiers de fond. Enquêtes et reportages, brèves et confidences, humour, caricatures de presse, chroniques, tribunes, articles économiques, littéraires, culturels… il y en a pour tous les goûts. Notre force : la pluralité des opinions et des plumes. Notre ambition : “Ensemble, faisons bouger les lignes !

Dominique SCHMITT